ROSENAIL

ROSEHAIR

ROSELIFT

Votre panier
← Retour

Encore € pour débloquer votre ROSECLEAN gratuit

Bravo ! Vous venez de débloquer un ROSECLEAN gratuit.

Votre panier est vide

Livraison gratuite dès 40€ d'achat

Hey ! Venez visiter notre shop ROSEGOLD Paris.

Rencontre avec Pauline Volpe, créatrice et fondatrice de la marque Voline Paris

Lancée en juillet 2019, la marque Voline Paris est une marque de maroquinerie haut de gamme qui couple le savoir faire de l'artisanat français et la subtilité de l'art. Des modèles pointus et uniques, portés haut par une femme d'entreprise, de goût et de caractère. 

ROSEBLOG - Bonjour Pauline, tu es la créatrice de Voline Paris, peux-tu te présenter en quelques mots aux lectrices ?

Pauline - Je suis Pauline, créatrice de la marque de maroquinerie haut de gamme Voline Paris. Je viens d'une famille d'artisans, j'ai grandi au milieu des belles matières et du travail du cuir... Pourtant à la base, je ne me suis pas du tout dirigée vers ce milieu ! J'ai fait des études d'art, j'ai ensuite travaillé comme attachée de presse pour le Grand Palais pendant cinq ans. Ce retour vers l'artisanat et la création de Voline, ne s'est pas fait du jour au lendemain, ça été l'aboutissement d'un cheminement pour moi.

ROSEBLOG - Comment est née Voline ? As-tu toujours voulu créer ta propre marque de maroquinerie ? Pourquoi ce nom ? 

Pauline - Voline est née comme une évidence, avec elle je cumule en quelque sorte deux facettes de ma vie, de ma personnalité, à savoir : le lien de l'artisanat avec mes racines, et toute ma passion pour l'art exploitée avec mon premier métier. J'avais à coeur de proposer des produits qui puissent faire ressortir tout le talent et le savoir faire de l'artisanat français en maroquinerie. Quant au nom, il s'agit simplement de la contraction de mon nom Volpe et de mon prénom Pauline.

Porte carte Voline paris

Le porte carte l'Inséparable de Voline Paris

ROSEBLOG- Les modèles Voline sont uniques, quelles ont été tes inspirations dans la conception de tes accessoires ? 

Pauline - Avec Voline j'ai envie de se faire rencontrer l'art pure et l'artisanat, dans le sens où l'objet en lui-même est une oeuvre ! Une oeuvre qui met en avant la finesse et la qualité du travail de nos artisans. Quant à la conception, je voulais quelque chose d'assez nouveau, de marquant... Alors je suis partie sur un premier modèle original en choisissant la forme carré. Le carré est une forme très peu traitée en maroquinerie, car difficile à manier. Elle demande beaucoup de travail et de calculs afin de trouver les bonnes dimensions et d'offrir le meilleur équilibre possible à la pièce.

ROSEBLOG -Combien de temps prend la conception d'un sac Voline ?

Pauline - Cette recherche de formes, de dessins, de calculs peut parfois prendre quelques semaines mais aussi plusieurs mois ! Une fois le dessin achevé on passe à la partie développement et au travail artisanal. Je travaille avec deux ateliers, un à Paris et l'autre à Tours. On réalise d'abord une maquette, puis un ou plusieurs prototypes, on réalise une tête de série, on travaille les matière, les métalleries, on change les mesures, on revoit le modèle... Il y a beaucoup, beaucoup d'étapes avant d'aboutir au produit finit et commercialisé. Sur mes premiers sacs j'ai travaillé deux ans avant d'avoir un produit parfait ! 

L'Effronté Vert, Voline Paris

L'Effronté Vert par Voline Paris

ROSEBLOG - Voline se définit comme une marque engagée et responsable, comment et pourquoi ? 

Pauline - Mon engagement principal c'est l'artisanat français. Comme je le disais, en France on a un savoir faire incroyable qu'il faut préserver. Je voulais rendre accessible ce savoir en proposant des produits de luxe à des prix justes. J'aime le fait de produire en France et d'avoir une production en circuit court en me fournissant en Europe, comme en Italie par exemple (ce qui limite aussi l'emprunte carbone de la marque). Je n'avais pas envie d'exporter les matières et les accessoires du bout du monde. Pour moi ça n'a pas de sens de faire de beaux objets qui ne sont pas fait d'une belle manière. On achète, certes on met un prix mais on a de la qualité et surtout un sac qui dure des dizaines et dizaines d'années. C'est l'engagement principal de la marque ! 

ROSEBLOG - Ton modèle Voline préféré ? Et pourquoi ?

Pauline - C'est très compliqué pour moi de répondre à cette question... Pendant longtemps ça a été le Merveilleux qui est mon tout premier modèle. Je l'ai porté pendant des années, mais depuis l'été dernier c'est le modèle l'Effronté que je ne quitte plus. Je n'arrive plus vraiment à choisir, sans compter qu'un nouveau modèle vient d'arriver (la pochette l'Audacieuse), modulable à souhait et que je porte de plus en plus... Je ne peux pas en aimer un plus que l'autre, c'est comme mes enfants ! 

Le Merveilleux Cerise, Voline Paris, 550€

Le sac Merveilleux Cerise par Voline Paris 

ROSEBLOG - As-tu rencontré des difficultés en tant que femme entrepreneur pour te lancer ? Quels conseils donnerais-tu aux femmes désireuses de lancer leur propre affaire ?

Pauline - C'est un travail qui est long, la crise Covid n'a pas arrangé les choses mais c'est un travail qui paye quand on fait preuve de persévérance ! Les retours sont très bons, petit à petit la marque fait son chemin. La vie d'entrepreneur (homme ou femme) ce n'est que difficultés... Il faut toujours avancer et trouver des solutions aux difficultés. Pour moi, être une femme entrepreneur c'est loin d'être évident. Quand j'ai commencé à me former au stylisme pour être apte à dessiner mes sacs, mon fils avait quatre mois. Je travaillais 80h par semaine, ça a été dur. Beaucoup de gens m'ont dit "heureusement que ton conjoint est là pour t'aider".  Un discours que je n'appréciais pas vraiment, car si les rôles étaient inversés personne n'aurait fait cette remarque à mon conjoint ! Je ne vois pas pourquoi une mère devrait se priver de se réaliser sous prétexte qu'elle vient d'avoir un enfant. Le regard des autres sur ma condition de femme entrepreneur et de mère, a été dur. Pour être entrepreneur, il faut être une petite balle. Toujours être en mesure de rebondir, pour moi c'est comme la maternité, il ne faut pas faire croire que c'est facile ! C'est difficile pour tout le monde, et c'est normal. 

ROSEBLOG - À part sur le shop en ligne, peut-on retrouver les créations Voline en vente dans d’autres espaces ? 

Je revends également à Chartres, à Blois et en boutique éphémère à Bruxelles. J'aimerais beaucoup envisager une boutique pérenne et évidemment les multiplier tant que possible !

ROSEBLOG et Le Point Beauté - Le rythme de vie d’une cheffe d’entreprise doit être assez effréné, comment trouves-tu du temps pour toi ? Quels sont tes rituels bien-être quand tu peux enfin te poser ? 

Pauline - Pour moi c'est primordial de prendre du temps pour moi. J'ai besoin de me sentir bien. Même dans les premiers instants de la maternité, je prenais le temps de prendre ma douche, de me maquiller. Je ne peux pas sortir de chez moi sans avoir au moins du mascara ! C'est important pour moi, de me prendre ce temps. Le rituel que je fait depuis toujours, c'est me nettoyer le visage matin et soir. Je ne pourrais jamais aller me coucher sans me démaquiller ni commencer ma journée sans me laver le visage.