ROSENAIL

ROSEHAIR

ROSELIFT

Votre panier
← Retour

Encore € pour débloquer votre ROSECLEAN gratuit

Bravo ! Vous venez de débloquer un ROSECLEAN gratuit.

Votre panier est vide

Livraison gratuite dès 40€ d'achat

Hey ! Venez visiter notre shop ROSEGOLD Paris.

Maskné : comment retrouver une belle peau ?

Bien qu’il nous protège des virus environnants, le port du masque répété peut avoir des effets catastrophiques sur notre peau. Ce désagrément porte un nom, le maskné (masque et acné). Comment retrouver une belle peau malgré le masque ? On vous partage les bonnes astuces.

La Covid 19 a chamboulé bien des habitudes. Impactés physiquement et psychologiquement, porter un masque h24 a aussi eu ses conséquences sur notre routine beauté. Un désagrément certes petit comparé aux conséquences désastreuses du virus dans le monde, mais qui vaut tout de même la peine d’être traité. Histoire de se sentir (ne serait-ce) un peu mieux, par rapport à tout ça. Beaucoup de femmes (et certains hommes) se plaignent depuis l’obligation du port du masque H24 en espaces clos (et parfois même extérieurs), de l’apparition d’une peau à problèmes qu’ils n’avaient pas avant. De quoi titiller l’esprit de celles et ceux qui avaient pourtant réussi à se débarrasser de cette foutue peau à imperfections après les années lycées… Heureusement il n’y a pas de quoi (trop) s’affoler, il existe toujours une solution pour pallier a tout problèmes. 

Pourquoi le masque fait-il ressortir nos imperfections ?

Les imperfections dues au masque sont reconnaissables. Elles apparaissent évidement en bas du visage, là où le masque se pose toute la journée… Il s’agit de réactions tout à fait normales suite aux irritations causées par le masque chirurgical ou en tissu. C’est d’ailleurs un problème initialement connu des soignants et du corps médical, qui doivent porter ce masque toute la journée dans le cadre de leur exercice. Désormais, c’est une affaire publique ! Si publique, que le phénomène a même droit à son nom : le maskné. Une contraction toute logique entre le mot « masque » et le mot « acné ». 

Les effets du masques sur la peau : 

  • il augmente l’humidité à la surface de la peau 
  • il augmente la production de sébum
  • il augmente le pH naturel cutané 
  • il augmente la température de la peau
  • il cause des irritations (inflammations cutanées)

Toutes ces conditions réunies, sont le nid idéal pour les bactéries qui peuvent se former en toute tranquillité… La peau devient facilement grasse et favorise l’apparition de comédons, liés aux bactéries ces derniers créé forcément des boutons.

Qui est principalement sujet au maskné ?

Le maskné ne fait pas de distinction. Mais il s’en prendra forcément plus facilement aux personnes souffrant déjà d’une peau fragile, grasse à tendance acnéique. Si c’est votre cas alors il faudra redoubler de soin dans sa routine beauté et particulièrement chouchouter sa peau en ces temps difficiles. Cela passe aussi par une alimentation adaptée ! 

  • Attention, le maskné ne doit pas être confondu avec les autres problèmes de peau comme l’eczéma, la dermite séborrhéique ou encore la folliculite, qui sont des réactions cutanées (pouvant être exarcébée par le masque) qui demandent un soin tout autre. Pour être certaine d’être correctement diagnostiquée, il ne faut pas hésiter à consulter un spécialiste. 

 

Comment traiter le maskné ?

Pour traiter le maskné rien de bien compliqué, il suffit d’adopter les bons gestes et d’être assidu dans la pratique de sa routine quotidienne. 

Éviter les cosmétiques comédogènes 

De manière générale il est préférable de choisir des cosmétiques non comédogènes. Les marque font de plus en plus attention à produire des soins et produits maquillage qui respectent la peau. Mais au cas où, il vaut mieux toujours vérifier qu’il y ait la mention « non comédogène » sur l’étiquette de son fond de teint, de sa crème ou quelque soit le produit en question.

Inclure les hydrolats à sa routine beauté 

Purifier sa peau c’est important. Encore plus en ce moment avec le port du masque. Les hydrolats (ou eaux florales) sont des actifs puissants pour une peau purifiée de façon naturelle ! Les meilleures pour les peaux à problèmes sont l’eau d’hamamélis, l’eau de géranium ou encore celle de tea-tree, de tilleul, de mélisse ou de fleur d’oranger. 

  • Comment utiliser l’hydrolat ? Dans un contenant spray, on vaporise l’hydrolat sur toute la surface du visage matin et soir après lavage de ce dernier. Si on ne possède aucun contenant spray, on peut aussi imbiber l’hydrolat sur une lingette démaquillante et la tamponner sur toute la surface du visage, afin de faire imprégner au mieux la lotion.

Se démaquiller avec une eau micellaire 

Côté démaquillant, l’eau micellaire est l’ami des peaux à problèmes. Elle apporte fraîcheur et surtout retire efficacement l’excès de sébum ! C’est le démaquillant que l’on conseille aux peaux grasses. Quand on a la peau grasse on a tendance à forcer sur la dose et frotter un peu trop la peau. Attention, une peau grasse est particulièrement fragile alors on y va doucement, on imbibe une lingette démaquillante d’eau micellaire qu’on passe délicatement en gestes circulaires sur le visage. Sans frotter ! 

Opter pour un maquillage de teint léger 

Difficile quand on aime se maquiller de dire adieu au fond de teint et autres coups de pinceaux pour sortir ! Malheureusement (ou heureusement) avec le port du masque régulier, le maquillage passe un peu à la trappe. Surtout si on veut protéger au maximum sa peau ! Le fond de teint, l’highlighter et le contouring, c’est à proscrire. On choisi plutôt une CC crème, une légère crème teintée qui n’obstruera pas davantage les pores et qui permettra à la peau de respirer un minimum tout en réveillant le teint. Pour l’effet bonne mine on peut ajouter une touche de blush sur les joues et terminer par un baume réparateur pour les lèvres.

Boire beaucoup d’eau pour une hydratation optimale 

C’est une astuce qu’on ne devrait même plus mettre en avant tant elle doit faire partie de notre quotidien. Mais il est toujours bon de le rappeler. Rien ne peut arriver (ou presque) à une peau correctement hydratée ! En plus d’en prendre grand soin à coup de crèmes et sérums adaptés, on aide notre organisme à combattre les imperfections avec une hydratation régulière. 1l d’eau par jour peut faire des miracles.

Se laver les mains régulièrement 

Un geste qu’on a forcément fini par adopter régulièrement (si ça n’était pas déjà le cas avant). En plus d’éliminer la potentielle trace de virus sur nos menottes, se laver les mains permet aussi d’amoindrir les risques d’infections de la peau ! On ne se rend pas toujours compte mais nos mains entrent en contact très régulièrement avec la peau du visage qu’on se plaît à triturer inconsciemment… Il est donc important qu’elles soient propres ! On favorise un lavage au savon plutôt qu’au gel anti-bactérien.

Enlever le masque dès que possible 

Dès qu’on se retrouve seul ou en zone extérieure suffisamment aérée, il est bon de pouvoir enlever son masque afin de laisser la peau respirer. Ces petites coupures intermittentes limiteront considérablement les risques d’infections de la peau et donc du fameux maskné.

Ne pas toucher aux boutons 

On évite tant que faire se peut. Ce n’est pas toujours évident de garder ses mains loin de son visage quand on y repère une imperfection… Et pourtant si on n'y touche pas et qu’on veille à avoir une bonne routine soin, elle finira par s’en aller d’elle-même, sans laisser de trace ! Magique.

Laver son masque ou le changer toutes les 4h 

C’est un point essentiel qu’on peut vite négliger. Lorsqu’on porte un masque en tissu il est important de le laver tous les soirs ! Le mieux est d’en changer tous les jours voir en utiliser deux dans la journée, un le matin et un différent l’après-midi. Pour les masques chirurgicaux il est grandement conseillé d’en changer toutes les quatre heures.