ROSENAIL

ROSEHAIR

ROSELIFT

Votre panier
← Retour

Encore € pour débloquer votre ROSECLEAN gratuit

Bravo ! Vous venez de débloquer un ROSECLEAN gratuit.

Votre panier est vide

Livraison gratuite dès 40€ d'achat

Hey ! Venez visiter notre shop ROSEGOLD Paris.

Maquillage permanent, tout ce qu’il faut savoir sur cette tendance esthétique

Le maquillage permanent revient sur le devant de la scène. Qu’il s’agisse de microbalding, de candylips ou encore de repigmentation, zoom sur ces méthodes frôlant le naturel pour une beauté presque parfaite.

Quand on parle de maquillage permanent, on a l’idée des tatouages de sourcils bleutés et arqués qui dessinait les sourcils des années 80. On imagine aussi les fameux contours des lèvres appuyés et un brin grossier… Longtemps tombé en désuétude (on comprend pourquoi), le maquillage permanent (aussi appelé semi-permanent car il ne dure pas à vie) se refait une beauté, et on se surprend à le dire, pour notre plus grand plaisir ! 

Remis au goût du jour par les stars, influenceuses et autres beautystas à la mode, le maquillage permanent permet d’obtenir une ligne de sourcils nettes, un regard éveillé, des lèvres plus pulpeuses (sans injections), ou encore de corriger certaines dépigmentation de la peau (par ex. le vitiligo).

 

Qu’est-ce que le maquillage permanent exactement ? 

Pour vulgariser la chose, on peut dire que le maquillage permanent est une sorte de tatouage. En effet, son principe est le même que cet art de précision et parfois controversé. Il s’agit d’insérer des pigments sous les premières couches de l’épiderme à l’aide d’aiguilles chirurgicales et stérilisées, afin d’obtenir un effet maquillage durable mais toujours de manière subtile et frôlant le naturel !

Qui peut pratiquer le maquillage permanent ? Dermatologues experts et professionnel(le)s de l’esthétique peuvent s’en charger sans problèmes. Attention, avant toute opération il est préférable de vérifier les avis clients et la réputation du praticien, afin d’éviter les mauvaises surprises. Le maquillage permanent est considéré comme un acte chirurgical et demande d’être opéré par de véritables professionnels soucieux de l’hygiène et de la bonne pratique. À noter qu’une fois posé le maquillage ne pourra plus être enlevé ! Il faut donc réfléchir a deux fois avant de se lancer, ou prendre son mal en patience (jusqu’à 3 ans) avant de le voir s’effacer.

Les bons conseils ? Pour que son maquillage permanent tienne au mieux, il est important de prendre soin de sa peau. L’hydratation est une étape clé pour favoriser la cicatrisation. Autre point important, éviter les longues expositions au soleil afin de faire tenir les pigments le plus longtemps possible. Certains maquillages permanents peuvent durer jusqu’à trois ans avant la prochaine retouche ! 

 

 

Le maquillage permanent des sourcils pour un regard lifté et glamour 

Le maquillage permanent le plus connu et le plus pratiqué, est probablement celui des sourcils. Il existe d’ailleurs plusieurs techniques pour convenir à toutes les envies et tous les besoins. 

La technique poil par poil (microblading) 

Pour un regard structuré et surtout combler des sourcils clairsemés, rien de mieux que la technique du poil à poil, autrement appelée le microblading ! Comment ça marche ? À l’aide d’un petit scalpel composé d’un embout à 14 micro-lames imbibé de pigments, la praticienne ou le dermatologue va venir dessiner chaque poil manquant pour combler la ligne ou la redessiner. L’opération dure environs 1h et elle peut faire plus ou moins mal selon la sensibilité de chacun. Après la première pose, il est demandé de revenir faire une retouche environs 4 à 6 semaines plus tard. 

maquillage permanent - roseblog

L’effet poudré (dermopigmentation) ou la mode ombrage

L’ombrage c’est la technique de maquillage permanent des sourcils, qui fait fureur en ce moment. Son effet poudré donne l’impression d’un maquillage au fard ou à la poudre (comme son nom l’indique). Cette technique est légèrement différente du microbladling puisque le poil n’est pas dessiné, le pigment est inséré sous la première couche de la peau à l’aide d’une aiguille électrique qui va venir piquer la peau en va-et-vient (comme une machine à coudre) afin d’y déposer une couche de matière. Cette technique est idéale pour marquer et redonner du volume à l’arcade sourcilière. Il parait que la dermopigmentation est moins douloureuse que le microblading, mais encore une fois, c’est une question de ressenti selon chacun(e).

Le bon conseil ? Après la pose de ces frais et nouveaux sourcils, désinfectant et vaseline sont de mise pour aider à la cicatrisation et éviter les infections.

 

Le maquillage semi-permanent des lèvres, à fuir ou à tenter ?

Exit le contour des lèvres marqué et vulgaire, en 2021 le maquillage permanent des lèvres est délicat, glamour, presque naturel. Son but ? Donner aux lèvres un effet pulpé sans pour autant passé par la case des injections. Le maquillage permanent peut aussi permettre de colorer plus ou moins légèrement les lèvres de celles qui manquent de pigmentation. Depuis quelques temps la mode est au Candy Lips, cette technique de maquillage permanent des lèvres. Cette technique va poser des pigments sur la couche superficielle de la peau afin de la colorer. Il est aussi possible d’agrandir légèrement le volume de ses lèvres en appuyant le contour d’un pigment léger.

maquillage permanent - roseblog

Les bons conseils ? Gardons en mémoire qu’il s’agit d’une intervention chirurgicale. Le tatouage des lèvres peut être encore plus douloureux que celui des sourcils, la couche de la peau étant très fine et la zone plutôt sensible (il n’y a pas d’anesthésie !). Les conditions post-opérations sont à respecter scrupuleusement afin d’éviter toute infection.

 

Le maquillage permanent pour repigmenter des zones de la peau 

Le maquillage permanent n’est pas réservé qu’aux sourcils ou aux lèvres ! Il est aussi un bon moyen de corriger certaines imperfections de la peau. Il peut même être considéré comme un soutien médical dans le cas de certaines maladie comme le vitiligo. Le maquillage permanent va pigmenter les zones de la peau souffrant de cette depigmentation, afin de redonner à l’épiderme un aspect uniforme. Dans d’autre cas, après le cancer du sein par exemple, le tatouage permanent peut-être considéré pour redessiner les mamelons du sein. Outre l’aspect esthétique, le maquillage permanent devient alors un soutien moral non négligeable ! 

Dans un côté plus tendance, le maquillage permanent est aussi de plus en plus sollicité pour se créer de fausses tâches de rousseur. La méthode est délicate est doit être prodiguée par un véritable professionnel sans quoi on peut vitre frôler la cata. Ce serait dommage de se retrouver avec des tâche ratées en plein milieu du visage.